Le joint de dilatation thermique

Le joint de dilatation permet de diviser un ouvrage d’une grande superficie en parties indépendantes plus petites. Ce joint de structure a pour rôle d’éviter la fissuration du béton, ou tout du moins d’empêcher la diffusion de celle-ci, qui pourrait entraîner des dommages.

 

Qu’est-ce qu’un joint de dilatation ?

Le joint de dilatation permet au béton de laisser un certain mouvement de dilatation et rétractation. Un phénomène causé par des origines aussi variées que les conditions climatiques comme le taux d’humidité, la chaleur ou la température extérieure.

Le désordre thermique provoqué par les variations des conditions environnementales sur le béton, influencent également les capacités de résistance de celui-ci.

Si un joint de dilatation ne permet pas ces mouvements, la dalle de béton peut devenir irrégulière et engendrer plusieurs problèmes :

  • remise en cause de la stabilité de la dalle et par là même, de la structure qu’elle soutient,
  • formation possible de fissures,
  • affaissement potentiel de la dalle de béton.

La largeur moyenne d’un joint de dilatation est comprise entre 5 et 25 mm et sa longueur peut aller jusqu’à 6 m. Ce type de joint est mis en place en différents points de la structure d’un bâtiment, qu’il s’agisse des dalles en béton du sol, des murs ou plafonds. Le joint de dilatation court du plancher d’une construction à son sommet.

 

Où mettre en place ces joints ?

Toutes les constructions ne nécessitent pas que l’on mette en place un joint de dilatation. Celui-ci sert à scinder de larges dalles et chapes de béton afin de prévenir les risques d’endommagement de celles-ci et assurer la pérennité des édifices de grande envergure.

Ainsi, le joint de dilatation est nécessaire pour les dalles de béton de surface supérieure à 40 m². S’il n’est généralement pas utilisé pour la construction de maisons individuelles, sa présence entre deux habitations mitoyennes permet d'éviter que les mouvements du béton n’endommagent les structures en cas de contact entre elles.

 

Les avantages du joint de dilatation

Destiné à absorber les variations de dimensions de la matière d'une structure, le joint de dilatation est de fait mis en place sur les dalles de béton pour les scinder en plus petites unités indépendantes les unes des autres et préserver la stabilité de la structure. Plus précisément, le joint de dilatation permet au béton de se dilater et de se contracter librement sous l’effet des variations de température au gré des saisons et des températures.

Face aux aléas climatiques, notamment à la pression exercée par le vent sur le bâtiment, le joint de dilatation octroie à ce dernier une meilleure résistance. La structure de l’édifice est ainsi davantage protégée contre les éléments naturels qui risquent d’engendrer des dommages divers : fissures, cassures, déformations, etc.

Par ailleurs, le joint de dilatation joue un rôle important dans l’absorption et la réduction des vibrations et chocs engendrés par le passage d’engins et l'activité des occupants qu’il abrite. 

 

Demande de devis

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontacterons très rapidement afin de vous guider, et vous conseiller sur nos produits.