La résistance des ouvrages aux séismes est encadrée par les règles de construction parasismique

La résistance des ouvrages aux séismes est encadrée par les règles de construction parasismique faisant notamment référence à l’Eurocode 8, la norme de calcul européenne applicable en la matière. Deux critères, la localisation géographique et la nature de l’ouvrage définissent les exigences parasismiques requises.  

Pour dimensionner les ouvrages en fonction du risque sismique du lieu d'implantation, les ingénieurs et les concepteurs doivent respecter les prescriptions de l'Eurocode et des décrets et arrêtés sismiques nationaux. 

Le risque lié à l'implantation est déterminé par une étude géotechnique. Il s’agit de définir les caractéristiques du terrain, en tenant compte de la nature des sols, et les possibilités d'amplification du mouvement sismique. Les pieds de crêtes et les pentes instables représentent un danger supplémentaire lié au risque d'éboulement et de glissement de terrain en cas de séisme. 

La conception de l’ouvrage doit privilégier les formes simples et le fractionnement par blocs homogènes avec l’application de joints parasismiques continus. Les masses doivent être correctement distribuées pour limiter les effets de torsion et assurer la reprise des efforts sismiques. La mise en œuvre implique une main-d’œuvre qualifiée dans le domaine des travaux parasismiques. 

Un projet ou simplement besoin de renseignements ?

Demande de devis

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontacterons très rapidement afin de vous guider, et vous conseiller sur nos produits.