Tapis de propreté

Le tapis de propreté est un élément indispensable dans tout établissement recevant du public (ERP). Antidérapant, absorbant, accrochant, le tapis de propreté possède diverses caractéristiques essentielles pour garantir la propreté du revêtement de sol et assurer la sécurité des usagers.

 

Qu’est-ce qu’un tapis de propreté ?

Le tapis de propreté est un élément essentiel à tout ERP pour en assurer la propreté et prévenir les risques de glissades et de chutes des usagers. En effet, 80 % des saletés à l’intérieur d’un ERP sont apportées par les usagers qui n’essuient pas ou mal leurs chaussures à l’entrée du bâtiment. Ainsi pour être réellement efficace, le tapis de propreté doit répondre à certaines caractéristiques.

 

Caractéristiques du tapis de propreté

Pour assurer à la fois l’hygiène et la durabilité du revêtement de sol, mais également la sécurité des usagers de l’ERP, un tapis de propreté doit être à la fois absorbant, grattant et accrochant.

Absorbant

L’absorption d’un tapis de propreté va déterminer sa capacité à recueillir tout ou partie de l’humidité présente sous les semelles des usagers, ou incrustée dans les roues de poussettes, fauteuils roulants, caddies, etc. Un bon tapis de propreté doit être très absorbant, sans pour autant présenter trop d’épaisseur, ce qui pourrait gêner la circulation des fauteuils et entraîner des risques d’accrochage.

Accrochant

Pour retenir la saleté, un tapis de propreté doit accrocher celle-ci. C’est pourquoi il doit être conçu dans un matériau spécifique, qui décroche efficacement la saleté des semelles et roues des usagers, et la maintienne sur le tapis. Un tapis de propreté efficace accroche aussi bien les salissures sèches qu’humides.

Grattant

Enfin, le côté “grattant” d’un tapis est primordial, puisque les usagers vont y frotter leurs semelles ou y laisser rouler les roues de leurs fauteuils, caddies, poussettes, etc. Un tapis dont les fibres seraient trop courtes, lisses ou souples ne permettrait pas de correctement gratter la saleté amenée par les usagers et s’avèreraient inefficace.

 

Où et comment placer un tapis de propreté ?

Pour limiter au maximum l’apport de saletés à l’intérieur d’un bâtiment, il est logique de placer un tapis de propreté à l’entrée de chaque accès. L’une des meilleures stratégies de propreté se fait en trois phases :

  • installation de caillebotis à l’extérieur pour constituer un premier sas ;
  • pose en intérieur d’un tapis de propreté primaire qui soit accrochant, pour retenir le plus gros des saletés ;
  • pose à la suite d’un tapis de propreté secondaire absorbant, pour retenir majeure partie de l’humidité présente sous les semelles et roues des usagers et PMR.

Demande de devis

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontacterons très rapidement afin de vous guider, et vous conseiller sur nos produits.