Choisir un tapis de sol pour l’accessibilité

Les tapis de sol font partie des équipements indispensables pour accessible PMR les établissements recevant du public (ERP). Ces équipements contribuent à la fois à la propreté des bâtiments tels les gares, bibliothèques, ou encore administrations, qu’à la sécurité des usagers. Panorama des critères de choix pour un tapis de sol.

 

A quoi sert le tapis de sol ?

Dans un ERP, 80 % des salissures proviennent de l’extérieur. Semelles de chaussures, fauteuils roulants, ou caddies sont autant de vecteurs qui apportent des saletés humides ou sèches sur le revêtement de sol d’un établissement.

Par conséquent, le sol s’en trouve prématurément dégradé esthétiquement, ce qui nuit à l’image de l’ERP. Également, les saletés présentes sur le revêtement représentent un risque supplémentaire de sécurité pour les usagers, en augmentent les possibilités de glissades et chutes.

C’est pourquoi un tapis de sol doit présenter deux caractéristiques principales, à savoir être absorbant et antidérapant.

 

Quelle taille de tapis de sol choisir ?

Afin d’être le plus efficace possible, il est possible d’opter pour deux tapis de sol : un tapis de propreté primaire et un secondaire.

On recommande que le tapis de sol primaire soit d’une longueur minimale de deux mètres. Ainsi, chaque usager peut frotter au moins une fois ses chaussures. Ce tapis de propreté permet d’ôter des semelles le plus gros des saletés en provenance de l’extérieur.

Dans un second temps le tapis de sol secondaire, placé dans la continuité du premier, doit permettre d’absorber l’humidité des chaussures et roues de fauteuils roulants. Pour ce faire, on recommande une longueur minimale de 4 mètres, soit l’équivalent de 2-3 pas de chaque pied.

On obtient donc un vaste espace de tapis de sol, qui permet d’assurer à la fois la sécurité des usagers et la propreté du revêtement de sol ainsi que, par extension, sa durabilité.

 

Tapis de sol accessible PMR

Pour être accessible PMR, un tapis de sol doit répondre à certaines caractéristiques destinées à assurer un passage facile des poussettes, fauteuils roulants et personnes se déplaçant à l’aide d’une canne blanche.

Ainsi, un tapis de sol ne doit pas présenter de ressaut supérieur à 2 centimètres, ce qui empêcherait un passage de roues et augmenterait les risques de trébucher. De même, la surface du tapis antidérapant doit être suffisamment dure pour garantir empêcher les roues de s’enfoncer. Enfin, un tapis de sol ou des caillebotis ne doivent pas intégrer de fentes ou trous d’une largeur supérieure à 2 centimètres.

Demande de devis

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontacterons très rapidement afin de vous guider, et vous conseiller sur nos produits.