État des lieux : le marché immobilier logistique en plein essor et des besoins qui évoluent

 

Immobilier logistique dans le monde : meilleur démarrage depuis 2017

Au 1er trimestre 2022, la demande placée d’entrepôts logistiques a totalisé 860 000 m² (+29%). Ces chiffres marquent le meilleur démarrage depuis 2017 et sont d’autant plus encourageants après les trois précédents trimestres consécutifs au-dessus du million de m² l’an passé. En somme, le marché garde sa croissance et son ressort, et ce, malgré quelques difficultés extérieures telles que l’explosion des prix de matières premières et les retards de chantier en conséquence.

 

Le développement de l’e-commerce, principal facteur de l’essor de l’immobilier logistique

Si le secteur immobilier logistique attire autant d’investisseurs, c’est pour deux raisons principales :

 

  • L’explosion de l’e-commerce et de la livraison à domicile: hangars, entrepôts de dépôt des marchandises, espaces de stockage des commandes, plateformes de logistiques et de distribution urbaine… Tous ces biens sont devenus indispensables depuis l’explosion de l’e-commerce. De plus, la demande en immobilier logistique ne fera qu’augmenter dans les années à venir avec notamment un catalogue de produits en ligne toujours plus grand et la promesse de délais de livraison plus courts ;

 

  • La diversification du potentiel d’aménagement au travail: les actifs immobiliers logistiques offrent de très nombreuses possibilités d’aménagement de bureaux professionnels et poussent les entreprises à repenser leurs locaux pour optimiser les espaces de stockage et de bureaux professionnels ainsi que l’approvisionnement par différentes voies (ferroviaires, maritimes, routières, etc.).

 

Les difficultés rencontrées par le marché immobilier logistique

 

explosion du prix des matières premières

L’explosion du prix des matières premières

Même si le marché de l’immobilier logistique semble avoir le vent en poupe, le Covid-19 a également apporté son lot de difficultés. En effet, le ralentissement de l’économie et de la production à fait flamber les prix des matières premières, nous vous en parlions justement dans cet article.

 

Et le récent conflit Ukraine-Russie n’a fait qu’empirer la situation. 

Prenons l’exemple d’un matériau nécessaire au processus de construction : l’acier. Les premiers producteurs d’acier pour les entreprises françaises sont les industriels italiens qui eux, se fournissent essentiellement en Russie et en Ukraine. Les commandes se sont stoppées dès le début de la guerre et ont tout juste commencé à reprendre, mais sans délai, ni prix.

 

Les entreprises pourraient envisager, une solution de repli et faire appel au deuxième producteur d’acier qui est la Turquie mais en vain car celle-ci se fournit principalement en Ukraine. Il n’y a donc aucune alternative pour s’approvisionner en acier. Une situation très délicate d’autant plus qu’on ne connaît ni l’issue de la guerre, ni le temps que cette dernière va durer.

 

Des coûts de construction toujours plus importants

Les coûts de construction dans le secteur de l’immobilier logistique ont augmenté de 20 à 25% entre décembre et mars 2022. Certains pays tels que la Roumanie voient leurs coûts bondir de 400€/m² à 650€/m² pour la construction d’un entrepôt. Ils passent désormais par la Grèce et la Turquie pour se fournir en matériaux et en produits en acier. Avant les conflits, les principaux fournisseurs d’isolant et matériaux en acier provenaient de Russie et d’Ukraine. 

 

Comme à chaque coup dur et imprévu, des comportements spéculatifs se mettent en place. En effet, les négociants gardent leurs stocks afin de négocier les coûts de matériaux dans un marché où le besoin est grandissant et certains exportateurs d’acier asiatiques profitent de la situation pour tripler leur marge. En Europe, certains investisseurs louent des surfaces dans le but de stocker des matériaux. Tous ces comportements associés entraînent une augmentation incontrôlable des prix.

 

Toutes ses actions entraînent des retards de construction, causant un coût supplémentaire pour la construction d’infrastructures logistiques.

 

Cependant, malgré les circonstances géopolitiques et macro-économiques, la demande reste élevée et l’innovation autour du secteur de l’immobilier logistique reste au cœur des priorités des acteurs du commerce et de la distribution. 

Les architectes appelés à la rescousse

Pour pallier ces difficultés et innover dans le secteur de l’immobilier logistique afin de répondre aux changements des besoins du marché, des architectes sont appelés à rescousse. C’est le cas de Philippe Gaulois (ou M. Logistique), architecte français et directeur général de l’agence 26. La spécialité de cet expert depuis 35 ans : l’optimisation du taux de remplissage des camions, la mixité des fonctions et la sobriété énergétique des entrepôts.

 

L’Hôtel International La Chappelle

Parmi les plus gros projets de l’agence 26 avec un budget de 62 millions d’euros, l’hôtel logistique Chappelle International. Commandé par la ville de Paris et l’entreprise spécialisée en immobilier logistique Sogaris, ce bâtiment sur 4 niveaux propose 37 000m² de surface et de 400 mètres de longueur. Livré en 2019, ce projet est situé à quelques mètres de Gare du Nord, dans un quartier d’habitations et est multi-usages (terminal ferroviaire, bureaux, commerce, restaurant, parking, agriculture urbaine en toiture, etc.).

 

Avec son équipe, Philippe Gaulois totalise 2 500 projets de toute envergure et s’impose comme une référence dans l’immobilier logistique.

Greendock genevillier

Le port Green Dock

Autre projet innovant : le port de Gennevilliers (92), Green Dock de Goodman. Cet entrepôt urbain multimodal (route, fleuve, ferroviaire) du futur proposera 90 000 m² de zones de stockage et de bureaux professionnels réparties sur quatre étages dès 2026. Située à 5 kilomètres du centre de Paris et reliée à la Seine, cette plateforme répond aux enjeux de la logistique urbaine francilienne, la livraison à domicile du dernier kilomètre et de la sobriété énergétique avec sa toiture qui proposera une centrale photovoltaïque.

 

ADESOL, LE fournisseur de joints de dilatation parasismique pour entrepôts logistiques

Adesol est un acteur majeur dans la fourniture de produits sismiques à destination des plateformes logistiques qui accueillent des charges très lourdes à travers ces deux produits phares : K PAD et ADECONNECT ACP.

 

K PAD, système de jonction sismique de sol

K PAD est un système de jonction de sol conçu pour minimiser les dommages structurels et sécuriser les voies d’évacuation dans les lieux industriels et centres commerciaux. Ces zones, particulièrement piétonnes, doivent supporter les charges lourdes telles que des transpalettes ou bien des chariots élévateurs.

 

K PAD est adapté aux joints larges (de 50 à 220mm) et est réalisé en aluminium pour absorber les mouvements tridimensionnels des phénomènes sismiques (dilatation, contraction, cisaillement, oscillation) et supporter les charges les plus lourdes.

ADECONNECT ACP, système de joints de dilatation sinusoïdale silencieux et durable

 

ADECONNECT est la solution pour éviter les fissures et les dégradations dues à l’usure des joints de dilatation de dallage. Il répond aux normes actuelles de planéité et aux exigences de la médecine du travail pour les conducteurs d’engins lourds de manutention.

 Le passage sur des joints irréguliers conduit à des vibrations lors de la conduite d’engins de manutention, des nuisances sonores, de la maintenance inutile et des problèmes de santé pour les chauffeurs. ADECONNECT est aussi entièrement adapté aux exigences élevées en matière d’hygiène dans les industries chimiques, agro-alimentaires, pharmaceutiques ou encore laboratoires.

 

ADECONNECT vous garantit donc le passage de joint qui devient plan, sans bruit et sans ressaut permettant le transport optimal des marchandises les plus sensibles.

 

ADECONNECT ACP, système de joints de dilatation sinusoïdale silencieux et durable

ADECONNECT est la solution pour éviter les fissures et les dégradations dues à l’usure des joints de dilatation de dallage. Il répond aux normes actuelles de planéité et aux exigences de la médecine du travail pour les conducteurs d’engins lourds de manutention.

 Le passage sur des joints irréguliers conduit à des vibrations lors de la conduite d’engins de manutention, des nuisances sonores, de la maintenance inutile et des problèmes de santé pour les chauffeurs. ADECONNECT est aussi entièrement adapté aux exigences élevées en matière d’hygiène dans les industries chimiques, agro-alimentaires, pharmaceutiques ou encore laboratoires.

 

ADECONNECT vous garantit donc le passage de joint qui devient plan, sans bruit et sans ressaut permettant le transport optimal des marchandises les plus sensibles.


Si vous êtes intéressé par la découverte de notre savoir faire, n’hésitez pas à nous poser vos questions.

email: contact@tecnok.fr

Poser votre question

Adesol Groupe

Adesol Groupe